Nestlé: le site d'Henniez réduit ses émissions carbone

La fermeture de l'ancienne usine soulage le trafic, selon la commune. Nestlé a injecté 25 millions sur 3 ans pour moderniser le site.

L'investissement devrait permettre à la marque d'eau minérale de réduire sa consommation d'eau et sa production d'émissions de gaz à effet de serre, elle qui a pour ambition d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2025.

Nestlé Waters Suisse a mené à terme son projet "H2Orizon", qui devait moderniser l'usine des Treize-Cantons et ainsi permettre le désengorgement du trafic routier dans la commune d'Henniez, détaille un communiqué paru mardi.

Trafic soulagé dans la commune

Un objectif accompli d'après la municipalité, qui souligne que "depuis la fermeture de l'ancienne usine, la circulation routière dans notre village a considérablement diminué". Nestlé estime que 1000 trajets en camion seront ainsi évités chaque année.

Le projet avait débuté en 2019, date à laquelle une ligne d'embouteillage "en verre moderne" a été construite. A l'automne 2020, les dernières lignes de production ont été démontées de l'ancienne usine pour être replacées dans celle des Treize-Cantons. Tous les employés ont repris l'activité sur le site principal.

Neutralité carbone dans le viseur en 2025

Ces modernisations permettront, selon le géant alimentaire, d'économiser chaque année "25'000 mètres cubes d'eau et de réduire les émissions de CO2 de 250 tonnes". La marque a en outre l'ambition d'atteindre la neutralité carbone d'ici 2025, soit 25 ans plus tôt que l'ensemble du groupe, qui avait annoncé en grande pompe cet objectif en décembre 2020.

Cela n'avait pas suffi à convaincre les défenseurs de l'environnement, cependant, qui étaient restés sceptiques face à cette annonce. Greenpeace rappelle notamment que Nestlé reste le troisième plus grand pollueur mondial en termes de plastique, d'après le dernier rapport du mouvement Break Free From Plastic.

ATS