On ne connaît toujours pas le nom des élus à Pont-en-Ogoz

La Préfecture de la Gruyère a communiqué dimanche en fin d’après-midi la suspension de la procédure de validation des résultats.

A l'heure d'écrire ces lignes, on ne connaît toujours pas le nom des 7 prochains conseillers communaux à Pont-en-Ogoz. Suite à des doutes sur de possibles irrégularités, la préfecture de la Gruyère a décidé dimanche en fin de journée de suspendre la procédure de validation des résultats. 17 candidats se présentent sur trois listes.

Une enquête administrative va être ouverte pour clarifier différentes suspicions. Patrice Borcard, préfet de la Gruyère, nous a indiqué que le nom de la personne chargée de mener l'investigation administrative pourrait être connu dans la journée de lundi.

Destruction de bulletins?

Les contours des suspicions restent très flous. Selon différents interlocuteurs contactés, il ne s'agit, par exemple, pas d'une affaire de bourrage d'urnes mais plutôt de doutes concernant des bulletins de vote qui auraient été détruits. À ce sujet, un camp au sein la commune pointe deux autres candidats sortants qui auraient mené leurs propres investigations au sein du bureau communal ce week-end, sans en référer au bureau électoral. Une accusation démentie par les personnes concernées.

Les urnes ont été sécurisées en attendant les conclusions de l’enquête de la Préfecture et de la police de sûreté. La Préfecture de la Gruyère en appelle "à la bonne volonté de toutes les parties afin que la conduite des affaires communales se poursuive dans la plus grande sérénité possible jusqu’à la mise en place du nouvel exécutif".

La commune de Pont-en-Ogoz sort d'une législature agitée. Pour rappel, en décembre 2018, une enquête préliminaire avait été ouverte par la Préfecture qui avait ensuite imposé un coaching à l’exécutif en raison de tensions internes.

RadioFr. - Mehdi Piccand