"On se réjouit du verre à demi-vide"

Le canton de Fribourg se satisfait en partie des décisions du Conseil fédéral annoncées mercredi.

Le canton de Fribourg demandait des assouplissements pour les jeunes jusqu'à 25 ans, au lieu de 18. © KEYSTONE

Alors que certains cantons plaidaient pour relancer le secteur de la restauration dès lundi prochain, Fribourg demandait une réouverture le 22 mars, avec des tables à quatre, des mesures sanitaires strictes et un horaire limité le soir. Mercredi en conférence de presse, le Conseil fédéral a choisi de suivre cette échéance. Il envisagerait un tel assouplissement à cette date-là, si la situation sanitaire le permet.

Le canton de Fribourg espérait néanmoins plus de flexibilité pour permettre aux jeunes jusqu'à 25 ans de profiter des activités sportives et culturelles. Ce sera 20 ans maximum, a tranché Berne.

"Les cantons ont été écoutés"

"Entre ce que proposait le Conseil d'Etat la semaine dernière et ce qui a été décidé ce mercredi, on est sans doute à mi-chemin, estime le président du gouvernement fribourgeois Jean-François Steiert. On peut se réjouir du verre à demi-vide et continuer à insister pour qu'il soit rempli."

"On sent un peu plus d'optimisme de la part des conseillers fédéraux, observe son collègue Maurice Ropraz. Globalement, on peut dire qu'ils ont écouté les cantons."

S'il a avancé au 22 mars la deuxième étape de sa stratégie d'assouplissements, notamment pour les restaurants, le Conseil fédéral a tenu le cap qu'il avait fixé il y a une semaine. La limite de 5 personnes maximum pour les réunions privées à l’intérieur est maintenue. A l’extérieur, il sera possible de se réunir à 15, avec masques et respect des distances. Tous les commerces, les musées et lieux de loisirs en extérieur rouvriront comme prévu lundi.

Voir le sujet de La Télé:

RadioFr. - Alexia Nichele
...