"On est en permanence au service de la population"

Philippe Conus, syndic d'Ursy depuis 20 ans, ne rempilera pas en mars prochain. Il raconte le poids, mais aussi la beauté de cette fonction.

"Etre syndic, c'est une fonction très prenante", explique celui a commencé son mandat lorsque le village comptait 1'500 habitants. Au début comme conseiller communal en charge des écoles, puis comme syndic d'Ursy. 25 ans et une fusion plus tard, la commune glânoise en totalise 3'300. Et Philippe Conus, 59 ans aujourd'hui, est toujours à la barre, mais plus pour longtemps.

"Il faut être disponible et à l'écoute pour les habitants. En tant que syndic, on est en permanence au service de la population", relève le quinquagénaire. "Vous pouvez avoir des appels pour tout. Le syndic reste la personne à qui on confie tous ses problèmes, même s'ils ne nous concernent pas."

Impact sur la vie de famille

Quand Philippe Conus s'est présenté en 2001, ses quatre enfants étaient encore petits. "Ce n'était pas évident, ils avaient besoin de leur papa, et je n'étais pas toujours là", lâche le politicien. Mais pas de regrets pour autant, le Glânois a beaucoup appris, professionnellement et humainement, à travers sa fonction. "Et ce que je n'ai pas pu faire avec mes enfants, je le ferai avec mes petits-enfants!"

RadioFr. - Maëlle Robert / Sophie Corpataux