70% des Suisses veulent réduire les émissions de CO2

Près des deux tiers des personnes interrogées sont pour une diminution des transports privés motorisés.

L'étude a été réalisée en mai dernier par le cabinet d'audit et de conseil Deloitte. © KEYSTONE

Plus des trois quarts des 1500 personnes qui ont répondu au sondage souhaiteraient que les employeurs soutiennent la mobilité durable en participant au financement des abonnements aux transports en commun, peut-on lire mardi dans une enquête Deloitte sur la mobilité.

Ainsi 59% demandent aux employeurs de promouvoir activement la mobilité électrique, par exemple en proposant des voitures électriques comme voitures de société. Et 56% aimeraient que les employeurs soutiennent le cyclisme.

De manière générale, 57% des sondés aimeraient davantage de voitures électriques en général et 68 % des personnes interrogées sont favorables au transfert du trafic lourd de la route vers le rail. Un peu plus de la moitié pense que les mesures de compensation sont une bonne idée.

Une large majorité souhaiterait également responsabiliser l'industrie: 71% sont favorables à une augmentation de l'innovation et des progrès technologiques dans le domaine de la réduction des gaz à effet de serre.

Objectifs élevés, peu de volonté d'aider

L'étude a également examiné l'écart entre le souhait et la faisabilité. Six personnes interrogées sur dix ont déclaré qu'il serait souhaitable qu'elles modifient leur propre comportement, par exemple en conduisant moins souvent leur voiture. Cependant, les scores tombent très bas pour le passage à l'action.

L'étude a été réalisée en mai dernier par le cabinet d'audit et de conseil Deloitte. Le questionnaire a été rempli par 1501 personnes vivant en Suisse. La moitié des répondants étaient des femmes, l'autre moitié des hommes.

La structure par âge variait de 15 à 67 ans. 35% provenaient de villes de plus de 50'000 habitants, 30% d'autres zones urbaines et 35% de régions rurales. En outre, des entretiens personnels ont eu lieu en juin 2021 avec des experts d'Amag Innovation & Venture LAB, de l'Office de la mobilité du canton de Zurich, de l'EPF Zurich, de Mobility.ch, de la TCS Mobility Academy et du secrétariat général du Département fédéral de l'environnement (DETEC).

ATS
...