Poutine "plus isolé que jamais", selon Biden

Le président russe Vladimir Poutine est "plus isolé que jamais", a affirmé mardi Joe Biden devant le Congrès américain. Il a également confirmé que les Etats-Unis allaient fermer leur espace aérien "à tous les vols russes".

Outre le conflit en Ukraine, le président américain Joe Biden a également abordé la question de la hausse du coût de la vie lors de son discours sur l'état de l'Union. © KEYSTONE/AP/Saul Loeb

"Le fait qu'un dictateur russe ait envahi un pays étranger a un coût sur toute la planète", a lancé Joe Biden devant le Congrès américain lors de son discours sur l'état de l'Union. Mais "dans la bataille entre la démocratie et l'autocratie, les démocraties sont au rendez-vous, et le monde choisit clairement le côté de la paix et de la sécurité", a ajouté le président américain.

Il a assuré que "les Etats-Unis sont aux côtés du peuple ukrainien", quelques jours après le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Au début du discours, les élus du Congrès se sont d'ailleurs levés pour une ovation au peuple ukrainien. Le président américain a par ailleurs menacé les oligarques russes de saisir leurs "yachts, appartements de luxe, et jets privés", issus de gains selon lui malhonnêtes.

"Ramener les prix sous contrôle"

Sur le plan intérieur, Joe Biden a déclaré vouloir faire du coût de la vie en hausse des Américains une priorité. "Ma plus grande priorité est de ramener les prix sous contrôle", a-t-il indiqué, ajoutant que son plan allait permettre de diminuer les coûts et de réduire le déficit.

Pour ce faire, Joe Biden compte notamment produire davantage de produits "en Amérique" au lieu d'être "à la merci des chaînes d'approvisionnement étrangères". Afin de stabiliser le marché, déstabilisé par le conflit en Ukraine, Joe Biden a fait savoir que les Etats-Unis allaient débloquer 30 millions de barils de pétrole provenant des réserves stratégiques.

"Les Etats-Unis ont travaillé avec 30 autres pays pour débloquer 60 millions de barils de pétrole des réserves du monde entier. L'Amérique dirigera cet effort, débloquant 30 millions de barils de pétrole", a précisé le démocrate. Il a ajouté que Washington était "prêt à faire plus, si nécessaire".

ATS
...