Que voteront les Suisses le 15 mai?

Les avis sur la "Lex Netflix" sont encore très partagés. Si les Suisses avaient voté la semaine dernière, elle aurait été acceptée sur le fil, selon un sondage publié lundi. La loi sur la transplantation et Frontex auraient par contre passé facilement.

Selon ce sondage réalisé sur mandat de Tamedia, 49% des personnes interrogées auraient approuvé la révision de la loi sur le cinéma, 47% l'auraient rejetée. Quatre pour cent sont encore indécis. Par rapport au premier sondage, le camp du non a progressé de trois points de pourcentage

Pour la loi sur le don d'organes, 62% des sondés sont pour, 36% contre et 2% n'ont pas donné d'indication sur leurs intentions de vote. Concernant la participation renforcée de la Suisse à l'agence européenne Frontex, 61% des personnes interrogées disent vouloir l'accepter et 32% la rejeter.

Sept pour cent ne savent pas encore ce qu'ils voteront. Pour ces deux objets, les tendances n'ont pas bougé par rapport au dernier sondage.

"Lex Netflix": fossé gauche-droite

La loi sur le cinéma rencontre une forte opposition auprès des militants de l'UDC et du PLR. Près de trois-quarts des premiers et 61% des seconds sont complètement ou plutôt contre le projet. En revanche, elle est acceptée par une claire majorité (63%) chez les socialistes et les Verts. Le oui est également en tête chez les partisans du Centre (51%) et du PVL (56%).

En Suisse romande et au Tessin, le projet recueille un plus grand soutien qu'en Suisse alémanique. Les personnes plus âgées sont aussi plus nombreuses à l'accepter que chez les jeunes.

Romands pour la loi sur la transplantation

Concernant la loi sur la transplantation, tous les partis à part l'UDC y souscrivent. Le oui recueille un fort soutien en Suisse romande, où 74% des personnes interrogées sont clairement ou plutôt pour.

Les jeunes de 18 à 34 ans y sont aussi très majoritairement favorables (72%). Mais plus les personnes avancent en âge, moins elles soutiennent le principe du consentement présumé.

Les personnes de plus de 65 ans sont toutefois encore 56% à soutenir le changement de paradigme. Le taux d'approbation est légèrement plus élevé en milieu urbain (65%) qu'à la campagne (60%).

La gauche divisée sur Frontex

Pour le développement de Frontex, le sondage révèle des majorités absolues non seulement parmi les partisans du PLR, du PVL et du Centre, mais aussi chez ceux du PS. Près de 60% des sympathisants socialistes indiquent vouloir voter certainement ou plutôt oui, bien que le parti ait recommandé le non.

Les avis sont aussi partagés chez les partisans de l'UDC et des Verts: 48% de ceux de l'UDC et 47% chez les Verts sont pour une contribution plus élevée de la Suisse à Frontex, contrairement aux mots d'ordre de leurs partis respectifs. Dans le camp écologiste, il y a encore 12% d'indécis, soit deux fois plus que dans les autres grands partis.

Le sondage en ligne a été réalisé les 19 et 20 avril. Au total, 9673 personnes y ont participé. La marge d'erreur statistique est de +/-1,7 point de pourcentage.

ATS