Tendances de l’été: Cla.clak, chouchous et cordons pour tous

Un temps ringards, ces accessoires reviennent en force. La Gruérienne Clarisse Hernikat l'a bien compris. Rencontre.

Pour ce premier article de notre série "Tendances de l’été", nous avons rencontré Clarisse, la créatrice de Cla.clak. Elle nous en dit plus sur son concept.

Peux-tu nous présenter Cla.clak ?

Cla.clak c'est un projet qui a commencé il y a une année. Je suis conceptrice en multimédia à la base et je travaille beaucoup sur mon ordinateur. Si j'ai fondé Cla.clak, c’était pour trouver quelque chose de créatif, mais à travailler avec mes mains. Le but c'est de faire des accessoires à partir de tissus récupérés, un concept basé sur l’upcycling (Note de Frapp: le recyclage de matériaux pour leur donner une utilisation différente de celle qui était la leur au départ).

Soit ce sont des amis qui m'amènent des tissus, soit c'est moi qui en trouve et qui les transforme. Je crée des chouchous, des cordons à lunettes et j'ai aussi plusieurs collaborations avec des petits points de vente. Le but est alors de spécialiser un accessoire selon l’entreprise.

Est-ce qu’il y a des exemples de collaborations que tu peux nous donner ?

Typiquement il y a un coiffeur dont la spécialité c’est de tisser des chignons au fil. Moi je viens juste rajouter une bande de tissu pour que le chignon soit un peu plus imposant et/ou coloré. Ce que j'aime, c'est adapter à chaque fois le projet à l'entreprise pour que ce soit unique et personnalisé.

D’où t’es venue cette idée ?

C'était l'année passée, en pleine pandémie. Je n’avais plus trop de travail et c'est une copine qui m'a demandé de lui faire un chouchou, parce qu'elle savait que j’aimais bien coudre. Puis je me suis dit que je pouvais le poster sur Instagram. Et ça a pris beaucoup d’ampleur.

C'est via cette plateforme que tu vends tes accessoires ?

Exactement, j'ai une bibliothèque de tissus et les gens m’écrivent en DM (Note de Frapp: "direct message" en anglais, ou message privé) sur Instagram. Ils m'indiquent les motifs ou les couleurs qu'ils veulent. Je leur envoie une palette de mes tissus qui répondent à leur demande. Ensuite, ils choisissent leur modèle et leur personnalisation. Par exemple pour les cordons, il y a soit des chaînes argentées ou dorées. Et pour les chouchous il y a trois modèles : les chouchous à bandes longues, les chouchous simples et les chouchous à petites bandes pour les cheveux mi- longs. Tout est personnalisable.

Cla.clak s’adresse à qui ?

Aux femmes, mais aussi aux hommes. Pour eux, ce sont surtout les cordons à lunettes, quoi que j’ai aussi des amis aux cheveux longs qui m'ont demandé des chouchous. Ce qui est sympa, c’est que ça s'applique à n'importe quelle génération. Je peux adapter les tailles aussi. Par exemple, les cordons à lunettes pour les enfants. Dernièrement, un papa m'en a demandé un pour sa petite qui partait en course d'école. Elle venait de recevoir des lunettes et il n’avait pas envie qu'elle les perde, il m’a demandé si je pouvais vite lui faire un cordon. J’ai aussi des femmes plus âgées, des mamans, des grand-mamans qui portent aussi des chouchous. C'était à la mode quand elles avaient la vingtaine puis maintenant ça revient, donc elles sont hyper contentes de les porter.

Donc, les cordons à lunette c'est tendance ? C'est pas un truc de mamie?

Oui, c’était un peu de mauvais goût. On voyait vraiment l'image du cordon à lunettes avec des Birkenstock (rires). Mais  c’est ça que j'aime bien aussi: ça a un côté tellement décalé et assumé que maintenant c'est totalement accepté de porter un cordon. Et même, plus il est gros, mieux c'est!

Cla.clak fête ses 1 ans, ça fonctionne? Es-tu es toujours autant motivée ? Des projets en cours ?

Oui ça fonctionne toujours autant. D'ailleurs, et je ne devrais pas le dire, mais je ne fais plus trop de pub parce que je n’arrive plus à suivre. Je travaille à 90% en tant que vidéaste et ça prend beaucoup de temps, donc le soir je n’ai pas forcément tout le temps envie de m’y remettre. Il faut que ça reste un plaisir, et j'aime le faire par passion et pas par obligation. C'est vrai que cet hiver j'étais un peu moins motivée, mais là avec l’été qui revient je suis à bloc. Et il y aussi beaucoup de commandes et de nouveautés à venir, mais je ne veux pas tout dévoiler.

Il parait que tu couds même devant les matchs de l’Euro, c’est vrai ?

Oui c’est clair (rires), je construis mes petits cordons à lunettes en regardant le match.

Pourrais-tu ne faire que ça?

Non, moi j'adore mon métier de base et c'est vraiment quelque chose de complémentaire et créatif.

Pour suivre Cla.clak, c'est par ici!

Vous aimez les cordons ou chaînes à lunettes? Voilà quelques idées repérées sur la toile:

Comme Gigi, vous pouvez opter pour une chaîne en perles

Vous êtes plutôt team colorée? (image: Coco Bonito)

Ou décalée? (image: Frame chain)

Frapp - Audrey Raffaelli / vidéo: Marion Pasquier