Tendances de l’été: Elem, des bobs upcyclés!

Le bob, le nouvel indispensable de votre garde-robe estivale? Rencontre avec Megane et Léa, fondatrices de la marque fribourgeoise Elem.

Ils sont quatre, deux hommes et deux femmes aux parcours et profils différents. Megane travaille au sein d'une agence de communication digitale, Léa se destine à l'enseignement secondaire. Jérémy est journaliste et Antoine étudiant en économie. Ensemble, ils ont créé Elem Clothing il y a un peu plus de 3 ans.

Pour le 2ᵉ volet de notre série "Tendances de l’été", Frapp a rencontré Megane et Léa:

Pouvez-vous nous expliquer le concept Elem ?

Léa: Elem est une marque de vêtements suisse, fondée à Fribourg. Nos valeurs se résument en trois mots: écologie, inclusivité et responsabilité. Tous nos vêtements, que ce soit les t-shirts de nos premières collections ou les bobs de cet été, respectent ces valeurs. Nous voulons prouver qu’il est possible de créer une marque de vêtements que tout le monde peut porter et qui a le moins d’impact possible sur notre planète. Jusqu’à maintenant, toutes nos collections se basaient sur l’upcycling, c’est-à-dire le fait de récupérer des vêtements ou des tissus inutilisés pour leur redonner une nouvelle vie.

Comment sont réparties les tâches au sein de votre équipe?

Megane: Léa et moi nous occupons de toute la partie création de vêtements, même si toutes les grandes décisions sont prises à quatre. Léa s’occupe aussi de tout ce qui touche à la fabrication en elle-même. Elle gère aussi une partie de l’administratif avec Antoine, notre responsable financier. Jérémy, finalement, fait les photos de nos collections et s’occupe de la communication et des relations avec la presse. Voilà pour la théorie. Après, dans les faits, chacun donne un coup de main aux autres selon les disponibilités et les agendas de chacun.

Pour qui sont faits vos bobs ?

Léa: Comme pour chacune de nos collections, nous avons fait très attention à ce que nos bobs soient non genrés. Ils peuvent tous être portés par des hommes comme par des femmes. C’est quelque chose d’important pour nous. En terme d’âge, nous ne mettons aucune limite non plus, même si la plupart de nos clients ont entre 20 et 30 ans.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Elem (@elem.clothing)

Quelles sont les particularités des bobs d’Elem ?

Megane: D’abord, ils sont fabriqués à la main de A à Z par Léa. De la création du patron jusqu’au dernier point de couture sur le logo, elle a tout fait elle-même. Ensuite, nos bobs sont 100% upcyclés. Les tissus que nous avons utilisés pour les fabriquer ont tous déjà eu une vie. Nous avons récupéré des nappes, des rideaux, des jeans ou des sets de table, que nous avons lavés, découpés, puis cousus. Chaque bob est donc un modèle unique!

Les bobs, tendances ou has been ?

Megane: Ni l’un ni l’autre à mon avis ! Pour moi, le bob est entré dans la catégorie des classiques du vestiaire masculin comme féminin depuis plusieurs années maintenant, aux côtés de la casquette. C’est une option parmi d’autres pour l’été. C’est clair que l’époque où le bob était uniquement un objet promotionnel trop coloré lancé sur les routes du Tour de France est terminée !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Elem (@elem.clothing)

Vous aviez créé un concept autour des t-shirts, existe-t-il toujours ?

Léa : Pour nos trois premières collections, nous avons upcyclé des t-shirts provenant des stocks d’invendus de la marque Switcher. Nous n’avons pas retrouvé d’autres t-shirts de cette qualité-là à upcycler. Nous allons donc produire nos propres vêtements. Nous avons travaillé très dur pour faire en sorte que toute notre chaîne de production soit la plus écologique et responsable possible. Nos t-shirts seront produits en Italie, en coton biologique certifié GOTS, le certificat le plus sévère. Des étiquettes jusqu’à l’emballage, nous avons réfléchi à tout pour rendre nos vêtements les plus durables possible.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Elem (@elem.clothing)

Ça fait trois ans qu’Elem existe, ça marche ? Êtes-vous toujours autant motivé(e)s ? Des projets en cours ?

Megane: Nous avons beaucoup de chance d’avoir des clients et des clientes fidèles qui aiment ce que l’on fait, qui partagent nos valeurs et qui attendent avec impatience nos collections. Impossible de perdre la motivation ! Au-delà de notre nouvelle collection de t-shirts, nous sommes aussi en train de préparer de petites collections capsules, mais il est encore trop tôt pour en parler. Il faudra être patient !

Combien de temps consacrez-vous à votre concept ?

Léa: C’est très difficile de répondre à cette question, parce que cela dépend des périodes. Antoine et moi avons par exemple beaucoup travaillé ces derniers mois pour lancer la collection de bobs et préparer la fabrication de nos t-shirts. Lorsque cette nouvelle collection sera prête, Megane et Jérémy prendront le relais avec la communication sur les réseaux sociaux et auprès de la presse. On s’adapte aussi aux agendas de chacun. Pour chacun d’entre nous, Elem est encore une activité que nous exerçons à côté de notre vie professionnelle. Il faut donc s’adapter.

Serait-il possible pour vous de vous consacrer uniquement à Elem ?

Megane et Léa: Nous n’en sommes pas encore là actuellement, mais pourquoi pas un jour !

Pour suivre Elem, c'est par ici.

Les créateurs d'Elem se sont inspirés des bobs de Jacquemus et Supreme, deux labels ultra dans l'air du temps ayant, eux aussi, réinterprété le bob à leur façon pour cet été.

Jacquemus

Une coopération Supreme x The North Face

Frapp - Audrey Raffaelli / Vidéo: Marion Pasquier