Un concert en guise de pause de midi

Le dernier Midi de Sainte-Croix 2021 s'est tenu à l'Hôtel de Ville bullois. Au menu, flûte à bec et piano en mode baroque et contemporain.

Il est 12h30. Pour la plupart, c'est largement l'heure de passer à table, pour d'autres le moment de courir les magasins avant de retourner au bureau - après tout on est le 3 décembre, c'est la saison de la chasse aux cadeaux  - pour d'autres encore, c'est l'occasion d'aller en salle de sport, histoire d'éliminer un peu les calories et de se donner bonne conscience avant la période des fêtes.

Pour moi, c'est l'heure d'aller au concert. Celui que donne Muriel Rochat Rienth, flûtiste virtuose, à l'occasion du dernier Midi de Sainte-Croix de l'année 2021. Exceptionnellement, il se tient non pas à la chapelle Sainte-Croix, mais à l'Hôtel de Ville bullois, pour pouvoir accueillir plus de monde, en cette période de ce que vous savez, mais dont on a même plus envie de prononcer le nom (le Covid!). Question monde justement, c'est pas la foule: une vingtaine de personnes sont présentes. Le cheveu grisonnant domine, mais au premier rang, il y a deux petites filles, que leur maman tente de canaliser, avec plus ou moins de succès pendant les 45 minutes de la représentation, à grand renfort de sandwichs et de câlins.

45 minutes pendant lesquelles Muriel Rochat Rienth souffle dans son instrument. Elle est tantôt accompagnée de 4 élèves du Conservatoire de Bulle, qui fileront directement retrouver camarades et cours dès leur morceau achevé, tantôt de son collègue professeur, le pianiste François Geiger. Ils proposent tour à tour des airs baroques et contemporains. Et une version ancienne et moderne du "Greensleeves", chanson anglaise dont l'air vous est forcément connu et qui vous trotte ensuite dans la tête pour le restant de la journée.

Une parenthèse musicale

Au terme de la représentation, le public est ravi. Pour cette spectatrice, c'est très intéressant de voir les différents stades de maîtrise de l'instrument avec le quatuor d'élèves puis la professeure. Pour ce monsieur "ça coupe la journée en deux" et il se sent mieux après avoir profité de cette parenthèse musicale. Une autre enfin se réjouit déjà du prochain concert le 4 février prochain, à nouveau dans l'ambiance "plus chaleureuse" de la chapelle Sainte-Croix.

Muriel Rochat Rienth, elle, apprécie beaucoup ce moment, devant un public certes clairsemé mais attentif. Même pas fatiguée après sa prestation, l'artiste, alors que moi j'ai l'estomac dans les talons. D'ailleurs, je file retrouver le bureau, les collègues et mon fidèle tupperware...Avec un truc en plus: un petit air dans la tête! Plus d'informations sur les Midis de Sainte-Croix.

Ecouter le reportage complet:

RadioFr. - Sarah Camporini