Un été pluvieux favorable au fromage d'alpage

Une météo capricieuse qui a rendu le travail des alpagistes fribourgeois compliqué. Mais la fraîcheur a aidé à la qualité du lait.

Lors de la pesée, chaque meule de Gruyère est sondée avec un petit marteau. Puis l'expert prélève une carotte d'un fromage sur dix pour goûter. © RadioFr.

La qualité du Gruyère d’alpage est excellente cette année en raison d’un été pluvieux. Si la météo estivale n'a pas facilité le travail des alpagistes fribourgeois, les nuits fraîches ont en revanche aidé à la conservation du lait et au ralentissement du développement des bactéries. Le fait que les vaches étaient très sales a conduit à une attention particulière de la part des fromagers qui ont dû nettoyer scrupuleusement leurs pies avant la traite.

Pour connaître le résultat de son travail, chaque alpagiste doit attendre au minimum trois mois. C'est à ce moment-là qu'a lieu la pesée, lors de laquelle les meules de Gruyère sont contrôlées une par une. Ce moment très important, les producteurs l'ont vécu en décembre dernier aux caves de la Tzintre à Charmey.

Ecouter le reportage en intégralité:

Les meules ont ensuite été classées en premier ou second choix. Cette présélection a ensuite influencé leur prix à la vente lors de la taxation mi-janvier. Elles sont désormais en cours d'affinage durant cinq mois au minimum avant d'être commercialisées.

RadioFr. - Karin Baumgartner
...