Un match Vincent Bosson-Grégoire Kubski pour la Gruyère

Le candidat PLR est largement en tête à l'issue de ce premier tour pour la préfecture de la Gruyère avec 45,13 %.

C'est un premier tour surprenant auquel on a assisté pour l'élection du nouveau préfet de la Gruyère. Avec 45,13 %, Vincent Bosson du PLR réalise un score canon qui le surprend lui-même: "On espérait un score entre 25 et 30 %, mais faire plus de 45 %, c'est juste phénoménal!"

Un large sourire pour celui qui fut lieutenant de préfet en Gruyère, un poste qui l'a certainement aidé à se faire connaître auprès des gruériens: "Ça a certainement joué. Ce que les gens veulent c'est de la continuité, ça a dû jouer en notre faveur et c'est très bien."

Un adversaire surprise au second tour

On a longtemps cru que le Centriste Jean-Pierre Doutaz serait le candidat face à Vincent Bosson (PLR) au second tour de la préfecture de la Gruyère. C'est la ville de Bulle qui a tranché et qui a permis à Grégoire Kubski, le représentant de la gauche, de passer à la seconde place avec 20,78 % des voix.

Devant le score du candidat PLR au premier tour (45,13%), on a demandé au candidat socialiste s'il avait vraiment ses chances: "il faut une alternative et de vrais débats au deuxième tour. La population gruérienne mérite d'avoir des positions concrètes des candidats sur l'aménagement du territoire ou la culture."

"Toujours déçu de perdre"

Du côté du parti Le Centre, c'était la soupe à la grimace après les résultats, avec 17,7 % de suffrages. Jean-Pierre Doutaz préfère dans un premier temps dire "bravo aux deux candidats qui passent au second tour."

Quant à la consigne de vote, il préfère ne pas se mouiller pour le moment: "Je recommande de voter personne, je dois encore analyser ça, quand je vois le score de Vincent Bosson, il est monumental et on peut se poser la question de l'utilité d'un second tour."

Parmi les autres candidats, l'UDC Gabriel Kolly termine avec 12 % des voix et Daniel Savary des verts'libéraux avec 4,32 %.

RadioFr. - François-Pierre Noël