Trop de logements vides à Fribourg?

Si vous cherchez à louer un appartement en ville, vous constaterez qu'il y a beaucoup d'offres en ce moment. A-t-on trop construit? Enquête.

Vous cherchez un appartement en ville de Fribourg ou à Bulle? Vous tombez à pic, parce qu'en ce moment, il existe beaucoup de possibilités. Nous assistons à un phénomène de suroffre. Trop de logements ont été construits, et la croissance démographique stagne.

Certains immeubles neufs sont remplis à seulement 20 ou 30% et les propriétaires offrent parfois jusqu'à six mois de loyer. Et certains projets de construction sont encore en cours. Paul Coudret, ex-conseiller économique à la Banque cantonale fribourgeoise, est formel: "le taux de vacance est énorme dans les un, deux ou trois pièces. Pour les quatre pièces, en revanche, la situation est normale. Par conséquent, les familles se dirigent essentiellement vers la périphérie, dans le Grand Fribourg."

Plus de 3% de vacance dans la capitale

A la fin décembre 2020, le Conseil d’Etat fribourgeois a estimé qu’il n’y avait plus de pénurie de logements dans le canton, bien au contraire. Selon les derniers chiffres de l’Office fédéral de la statistique, le taux de logements vacants dans la région est supérieur au seuil national fixé à 1,8%. Il atteindrait même les 3,14% dans la capitale cantonale selon l’Observatoire du logement et de l’immobilier.

La balle dans le camp des locataires

Il s'agit donc a priori plutôt d'une belle période pour être locataire, ce qu’admet volontiers Pierre Mauron, président de la section cantonale de l'association suisse des locataires: "Dans certaines régions, les locataires devraient commencer à faire la fine bouche et demander des baisses de loyers, avec ces taux hypothécaires historiquement bas." Et que faire si le propriétaire n'entre pas en matière? "Lui répondre qu'on va tout simplement quitter l'appartement pour un autre, puisqu'il y en a des dizaines de disponibles dans l'immeuble d'à côté."

Ce sont justement ces taux hypothécaires très bas qui ont entraîné une flambée des constructions, notamment de la part des caisses de pension qui possèdent beaucoup de liquidités. 

Réécouter l'enquête de Karin Baumgartner:

RadioFr. - Karin Baumgartner