"On a le sentiment d'avoir été entendus"

Les Suisses ont dit oui aux soins infirmiers forts. Une victoire pour le milieu qui réclame de longue date davantage de reconnaissance.

C'est une première depuis 40 ans: une initiative populaire lancée par les syndicats a été acceptée par les Suisses. 61% de la population suisse a plébiscité le texte. Cette victoire est un grand jour pour Rachel Bourguet, infirmière aux soins intensifs à l'Hôpital fribourgeois (HFR) et membre de l'association suisse des infirmières et infirmiers (ASI).

"On se réjouit vraiment de ces résultats historiques. Cela fait des années que l'ASI essaie d'avertir les autorités suisses et cantonales en vain, et aujourd'hui on a le sentiment d'avoir été entendus." Une large victoire qui tient partiellement à la lutte intense du personnel infirmier qui réclame depuis longtemps davantage de reconnaissance et de meilleures conditions de travail.

La pandémie aura permis de jeter une lumière crue sur le quotidien des infirmières et infirmiers: "Cela fait tant d'années qu'on relève les mêmes problématiques sans être entendues et il a fallu cette crise pour que notre travail et notre souffrance soient mis en lumière", constate Rachel Bourguet. 

Le Parlement doit maintenant mettre en oeuvre les revendications demandées par l'initiative. Le texte prévoit quatre ans pour la mise en oeuvre de l'amélioration des conditions de travail et le règlement des rémunérations.

RadioFr. / Frapp - Mehdi Piccand / Marc Schaller