De maman à cheffe d'entreprise

Lancée il y a 5 ans, l’entreprise fribourgeoise « De Lettres en Lettres » propose des créations zéro déchet faites en couture.

En janvier 2017, Anaïs Märki se lançait dans l’entrepreneuriat en créant sa propre entreprise active dans la couture.  Pour y arriver, cette maman de 2 enfants a transformé une pièce de son appartement à Gurmels en atelier de couture. « Il y a de grandes quantités de tissus, il y a du "cheni", mais il y a beaucoup de vie dans ce bureau » sourit la créatrice.

5 ans après, Anaïs Märki propose une trentaine de produits du quotidien, qui vont des lingettes démaquillantes, à l’essuie-tout, en passant par des serviettes hygiéniques ou encore des sacs pour transporter les tartes. « Je me rappelle des histoires de chaque produit » indique-t-elle en expliquant l’origine de la lingette démaquillante imperméable.

Zéro déchet

L’approche zéro-déchet n’est pas venue directement. Ce n’est que quelques semaines après le lancement de son entreprise qu’Anaïs Märki a eu un déclic pour ce mode de consommation. « J’ai commencé à parler zéro déchet avec ma sœur, et ça m’a emballé directement, car ça peut changer beaucoup de chose » s’enquit-elle, « ça fait partie de l’éducation que j’ai eue, c’est une lignée logique ! ».

Mais alors, en quoi le tissu peut jouer un rôle dans le zéro déchet ? « Tout ce qu’on lave ne passe pas dans la poubelle » explique Anaïs Märki.

Sauf que son entreprise souffre aussi de son concept : lorsque les clients disposent de leurs produits qu’ils laveront et relaveront, ils n’ont plus besoin d’en racheter. « C’est notre énorme problème en ce moment » concède-t-elle.

Depuis le lancement de son site internet, la Lacoise d’adoption a déjà dû préparer environ 4000 commandes. Un travail considérable qui a nécessité l’engagement de 5 employées, toutes mamans et toutes à temps partiel.

Ecouter l'entretien complet:

RadioFr. - Lauriane Schott