La chasse aux îlots de chaleur

La Haute école d'ingénierie et d'architecture et la Ville de Fribourg s'unissent pour étudier et atténuer le phénomène des îlots de chaleur.

La température de la Ville de Fribourg devrait augmenter de 0,2 degrés par décennie, c'est ce qui ressort d'une étude de la Haute école d'ingénierie et d'architecture (HEIA) de Fribourg. Un dérèglement climatique qui accentue le phénomène des îlots de chaleur. "La Place de la Gare est particulièrement touchée par cela. Dans la requalification de ce secteur, nous allons amener de l'eau, avec une fontaine, et mettre des arbres", précise Andrea Burgener Woeffray, conseillère communale de la Ville de Fribourg. 

Un pavillon mobile

Pour sensibiliser la population à cette problématique, la HEIA a mis en place un pavillon mobile sur le site de Bluefactory. Une installation qui permet également d'effectuer une série de mesures scientifiques et d'apporter des moyens de remédier aux îlots de chaleur. Eau, végétalisation, ombrage et matériaux à effets thermorégulateurs sont ainsi réunis sur une même structure."Notre ambition est de pouvoir généraliser ce genre de mobilier urbain qui intègre la contrainte du changement climatique. C'est quelque chose qui est plus facile à déployer que de végétaliser des façades ou changer des revêtements de sol", affirme Marc Vonlanthen, chef de projet et professeur à la HEIA. 

Le pavillon sera accessible dès vendredi pour le public. La structure se déplacera ensuite dans d'autres secteurs de la ville.

Retrouvez notre reportage : 

 

La Télé - Gianluca Agosta / js