La matinale électorale d'Adrian Brügger (UDC)

Cet agriculteur singinois est l'un des 4 candidats UDC dans la course au Conseil d'Etat. Rencontre.

Agé de 40 ans, Adrian Brügger est agriculteur à Guin: il gère une cinquantaine de vaches laitières. Et il est donc candidat UDC au Conseil d'Etat. Cela fait 25 ans que l'UDC n'est plus représentée au sein du gouvernement cantonal. Cette année, le parti mise sur une pluralité de candidats: 4 personnes se présentent (Philippe Demierre, Gilberte Schär, David Papaux et donc Adrian Brügger) à cette élection du 7 novembre. "J'ai vu qu'il n'y avait aucun candidat alémanique, aucun Singinois. Je me suis donc dit, je suis député au Grand Conseil depuis 2016, je suis jeune, j'ai aussi une expérience intéressante, j'ai repris l'exploitation familiale depuis 20 ans, j'ai un profil intéressant pour y aller", explique Adrian Brügger sur RadioFr.

Il a donc décidé de se lancer dans la course pour entrer au gouvernement cantonal, même si son engagement politique est récent - il date d'il y a cinq ans - et s'il n'a jamais fait partie d'un exécutif. Adrian Brügger fait ses premiers pas dans le monde politique en 2016: cette même année, il est élu Conseil général de Guin au printemps, puis au Grand Conseil en automne. Un an plus tard, en 2017, il devient vice-président de l’UDC Fribourg.

Pour des urgences à Tavel

Il est décrit par ses collègues de parti comme une personne positive, à l'écoute, une personne discrète, certes, mais efficace. Signe qu'on lui fait confiance dans le canton, selon eux, il a aussi été nommé vice-président de l’Etablissement cantonal d’assurance des bâtiments (ECAB), l’un des 4 piliers de l’économie fribourgeoise. Adrian Brügger est également père de 3 enfants. Il est passionné de sport, notamment de lutte, de hockey, et de tir, il est notamment président de l’Association sportive de tir de la Singine.

Dans ses clips de campagne, Adrian Brügger a choisi d'être filmé devant l’hôpital de Tavel: il dit vouloir promouvoir les soins de base pour tous les habitants du canton, y compris les habitants des régions périphériques. Il veut notamment s'engager pour le maintien des urgences à Tavel: "Même si ce n'est qu'à quinze minutes de Fribourg, il est important que les Alémaniques du canton puissent être soignés dans leur langue".  Dans son clip de campagne, il a aussi choisi d'être filmé devant la BCF Arena, à Fribourg. Il affirme aussi vouloir une meilleure combinaison entre l’école et le sport, et encourager l’apprentissage. Lui-même à formé, dans son exploitation, de nombreux apprentis. Au moins une vingtaine. Adrian Brügger s'engage enfin pour une "agriculture productrice et durable", un thème qui lui est cher. Mais il ne veut pas pour autant soutenir le bio.

Ecouter l'interview complet:

Les candidats au Conseil d'Etat doivent également répondre à une question posée par les électeurs de demain sur différents thèmes (éoliennes, numérique à l'école ou encore vaccination). Ce vendredi, c'est Adrien, élève de 8h de Vuisternens-devant-Romont, qui a une question pour Adrian Brügger: "Seriez-vous pour le financement de plusieurs opérations coups de balai par année dans le canton de Fribourg?", demande-t-il. Ecoutez la réponse du candidat UDC_

Radio Fribourg accueille chaque jour un-e candidat-e au Conseil d'Etat fribourgeois (la liste complète). Une matinale spéciale à suivre jusqu'au 27 octobre.

RadioFr. - Maëlle Robert