L'orthographe "rectifiée" va devenir la règle dès 2023

Des réformes du langage seront adoptées dans l'enseignement obligatoire, ont annoncé mercredi les ministres romands de la formation.

Les cantons romands prévoient d'introduire dès 2023 des nouveaux manuels de français dans les écoles obligatoires de Suisse romande. La Conférence intercantonale de l'Instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP) propose une écriture plus inclusive ainsi qu'une nouvelle orthographe pour certains mots.

Dans l'énoncé d'un exercice, on ne lira donc plus "compare tes résultats avec un camarade" mais "compare tes résultats". "Les enseignants et les enseignantes devront faire preuve d'un peu d'inventivité pour introduire l'écriture inclusive dans leur classe", a expliqué mercredi devant la presse Pascale Marro, secrétaire générale de la CIIP. Les cantons romands souhaitent une écriture plus simple et plus équitable mais ils ne comptent pas introduire les points médians du type "un·e".

En 2018, la CIIP avait déjà décidé de renouveler les moyens d'enseignements romands du français, qu'elle jugeait trop obsolètes, en élaborant de nouveaux manuels de cours. Ces derniers seront introduits progressivement dès 2023, d'abord dans les classes de 1H et 5H, puis chaque année dans une classe supplémentaire.

Orthographe "rectifiée"

La CIIP a par ailleurs déjà publié le "petit livre d'OR", un guide à destination des enseignants et des parents sur les nouvelles manières d'écrire au XXIe siècle. Ce vadémécum liste les quatorze principes de l'orthographe "rectifiée", qui se base sur les recommandations par le Conseil supérieur de la langue française depuis 1990.

Ainsi, on n'écrira plus "une voix aiguë" mais "aigüe". "Nous tenions à rendre les textes plus accessibles pour les enfants dyslexiques ou allophones, par exemple", relève le conseiller d'Etat fribourgeois Jean-Pierre Siggen, président de la CIIP.

Les cantons tiennent tout de même à laisser les élèves libres de choisir s'ils veulent adopter ces nouvelles méthodes ou s'ils veulent continuer avec l'écriture "traditionnelle". En revanche, dès 2023, seule l'orthographe "rectifiée" sera enseignée.


Demande du corps enseignant


D'autres pays comme la France, la Belgique ou le Québec ont déjà validé officiellement l'orthographe "rectifiée". Des expériences dont la Suisse romande peut bénéficier. "Il était temps d'ancrer dans l'enseignement certains usages de la langue française", se réjouit M. Siggen.

Les enseignants accueillent d'ailleurs ces nouvelles méthodes avec enthousiasme. Dans un communiqué mercredi, le Syndicat des enseignant·es romand·es (SER) a salué la décision de la CIIP. L'organisation avait déjà abordé les principes de rectification de l'orthographe en 2019 et avait partagé la volonté des enseignants d'intégrer les principes de l'orthographe "rectifiée" dans leurs cours.


Ecouter les précisions de Jean-Pierre Siggen:

ATS / RadioFr.