Le nouveau projet de piscine couverte n'emballe pas

Les communes ne montrent que peu d'intérêt pour la piscine couverte avec bassin olympique que Fribourg souhaite construire d'ici à 2029.

En automne dernier, la ville de Fribourg a publié dans un communiqué un projet pour une nouvelle piscine couverte. Celle-ci doit avoir des dimensions olympiques et est censée être construite sur le site des anciens abattoirs près de Saint-Léonard. Le conseil municipal prévoit également un espace wellness, un fitness ou encore des offres médicales comme la physiothérapie. Le projet devrait coûter environ 70 millions de francs, dont 15 seront pris en charge par le canton de Fribourg.

Qui donc utilisera cette nouvelle piscine?  La conseillère communale Andrea Burgener-Woeffray (PS) pense que les écoles obligatoires en feront partie, principalement parce que selon elle, il existe déjà un problème de capacité dans les infrastructures du canton, et surtout en Singine. Concrètement, cela inclue Wünnewil et Flamatt, mais également Schmitten et Guin. Ces communes restent toutefois encore réticentes face à un tel projet parce qu'elles ne voient pour l'instant pas l'intérêt de délocaliser leurs cours de natation dans d'autres communes. C'est par exemple le cas de Guin. Pour d'autres communes, le projet est à envisager mais n'est pas urgent, à l'instar de Wünnewil, encore obligée de se rendre jusqu'à Courtepin pour ses cours de natation.

Si le projet n'intéresse pas encore toutes les communes, il est précisé que le conseil communal a déjà conclu un accord avec le cycle d'orientation qui sera construit à Givisiez. Il est prévu qu'en temps voulu, les élèves du CO utilisent la piscine couverte.

RadioFr. - Ivan Zgraggen / lp