Les 2xOUI sortent du bois

Le 13 juin, les initiatives anti-pesticides seront soumises au vote. Après les opposants, c'est au tour des partisans de sortir du bois.

Dans deux semaines, les initiatives "Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse" et "Pour une eau potable" seront soumises au vote du peuple. Si les opposants ont déjà mené une vaste campagne, c'est au tour des partisans de sortir du bois.

Les apiculteurs sont les étendards du 2XOUI. "Cela fait une quarantaine d'années que j'ai des abeilles. La quantité de ruches n'a pas diminué, mais la mortalité des abeilles est chaque année plus importante. On compte environ qu'un quart des colonies ne vont pas passer l'hiver", constate Francis Saucy, président de la Société romande d'apiculture. 

Les pêcheurs sont, eux aussi, en première ligne. Mais contrairement aux apiculteurs, la Fédération fribourgeoise des sociétés de pêche n'a pas pris de position commune par rapport aux initiatives. 

"Fédérer un maximum de personnes"

Comment mener une campagne alors que les avis sont autant divisés dans le monde agricole? "Il faut essayer de fédérer et convaincre un maximum de personnes. Il faut dire que de la part des opposants, il y a une forme d'intimidation mal venue dans le débat", affirme Marc Vonlanthen, président de Pro Natura Fribourg. "On peut être pour ou contre, en discuter, mais on doit être relié par la liberté d'expression dans un climat serein."

Voir le sujet complet:

La Télé - Gianluca Agosta