Lise-Marie Graden, une élection historique en Sarine

La socialiste est devenue dimanche la première préfète du canton de Fribourg. Elle succède à son camarade de parti Carl-Alex Ridoré.

L'élection à la préfecture de la Sarine s'est d'abord jouée au coude-à-coude dimanche, mais c'est bien Lise-Marie Graden qui accède au poste. Gratifiée de plus de 15'000 voix devant son concurrent centriste Christian Clément (près de 12'000 voix), la socialiste signe un scrutin historique en devenant la première préfète du canton. "C'est un signe que les mentalités ont changé", commente-t-elle, enthousiaste.

A 47 ans, la cheffe du Service de la justice de l'Etat de Fribourg et conseillère générale entend s'impliquer dans les domaines de la culture, du climat et de la jeunesse. "Des thématiques à large spectre qui dépassent les limites communales", souligne-t-elle. Considérée comme une personnalité rassembleuse, la Fribourgeoise, mère de 3 enfants, veut "s'atteler à créer du lien" avec tous les habitants de la Sarine. "Pour faire avancer les dossiers, il faut trouver des solutions. J'ai toujours travaillé comme ça, et je continuerai de le faire. Je ne vais pas changer." En mains socialistes depuis 2008, la préfecture reste ainsi à gauche.

Lise-Marie Graden accueillie par les socialistes au Café des Arcades:

Frapp / RadioFr. - Alexia Nichele