Minute de silence pour les victimes du Covid

Guy Parmelin invite la population à rendre hommage à toutes les victimes du Covid-19 vendredi en observant une minute de silence.

Il est rare que le Conseil fédéral prône de tels receuillements. © KEYSTONE

"J'appelle l'ensemble de la population à respecter une minute de silence vendredi à 11h59 pour les victimes du coronavirus en Suisse. Les cloches des églises sonneront une minute plus tard. Ensemble, rendons hommage." Par cette publication sur Twitter mercredi, le conseiller fédéral souhaite commémorer le premier décès lié au coronavirus en Suisse le 5 mars 2020. Il s'agissait d'une femme de 74 ans dans le canton de Vaud.

Le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) indiquait mercredi que cette action est organisée en mémoire des près de 10'000 victimes, mais aussi en signe de reconnaissance à celles et ceux qui ont fait des sacrifices personnels dans la lutte contre la pandémie.

A 12h00, les églises feront sonner leurs cloches dans tout le pays. La Conférence des évêques suisse, l'Eglise protestante réformée de Suisse et l'Eglise chrétienne-catholique de la Suisse invitent les fidèles à s'arrêter un instant et à prier, où qu'ils soient, à l'église, à la maison ou encore au travail.

Moment de deuil et de réflexion, la minute de silence doit également permettre de nous arrêter sur la solidarité, l'amitié et les marques de réconfort reçues, selon le DEFR. Ce sont ces éléments qui nous permettront d'aller de l'avant, de regarder vers l'avenir et donc de surmonter la crise.

Rare

Il est rare qu'une minute de silence prônée par le Conseil fédéral soit observée au niveau national. Selon les archives de Keystone-ATS, Joseph Deiss, alors président de la Confédération, avait appelé à respecter trois minutes de silence dans la foulée d'autres pays européens, après les attentats de Madrid qui avaient fait 200 victimes en 2004.

La population suisse avait aussi été invitée à observer un moment de recueillement le 1er octobre 2001 après la fusillade au parlement de Zoug, qui avait fait quinze morts. Deux semaines auparavant, la Suisse avait respecté trois minutes de silence en hommage aux plus de 3000 victimes des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, comme les autres membres du Conseil de l'Europe.

ATS
...