Portrait d'un candidat exotique et infatigable

Claudio Rugo, fondateur du Parti des artistes, tente sa chance au législatif et à l'exécutif de la Ville de Fribourg le 7 mars prochain.

Agé de 54 ans, Claudio Rugo est entré au législatif en 2016. Il a alors créé son propre parti, celui des artistes. Professionnellement, il est musicien et professeur de guitare. Politiquement, il se considère comme étant d’extrême gauche, défenseur des minorités, écologiste, et surtout toujours à contre-courant. Même son affiche de campagne est haute en couleurs. Par le passé, il a utilisé des cochons, cette année ce sont des singes, un peu par ironie puisque son slogan dit "Je ne vois rien, je n'entends rien, alors que justement je parle beaucoup au conseil général et dans la vie", confie-t-il.

Même si sa personnalité énerve régulièrement certains membres du législatif, Claudio Rugo avoue qu'il travaille environ dix heures sur chacun des dossiers et qu'il prépare soigneusement chacune de ses interventions. Le thème qui lui tient particulièrement à coeur pour cette législature? La construction d'une piscine intérieure de 50 mètres en Ville de Fribourg. Il a d'ailleurs déposé un postulat en ce sens.

Un autre de ses combats consistent à plafonner le prix des places de parking au centre-ville de Fribourg à 1 franc l'heure (sauf dans le secteur de la gare). Les habitants de la capitale cantonale se prononceront sur la question le 13 juin prochain.

Cette année, Claudio Rugo ne se présente pas seul. Une deuxième personne figure sur la liste du Parti des artistes pour le Conseil général, en la personne de Jean-Daniel Thomas.

RadioFr. - Karin Baumgartner / sc