Premier bilan positif pour la hotline Proch·écoute

En six mois d'activité, la ligne téléphonique fribourgeoise a traité 62 demandes par téléphone, contact direct ou courriel.

La ligne téléphonique est gérée par l’association Proches Aidants Fribourg. (Image d'illustration) © KEYSTONE

"La satisfaction des proches aidants ayant eu contact avec Proch·écoute, évaluée à l’externe, démontre un niveau élevé de satisfaction pour les quatre aspects évalués (information, écoute, relation, suivi)", a indiqué lundi la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS) fribourgeoise. "Les témoignages font état d’une grande reconnaissance quant aux informations personnalisées et à l’écoute active de cette nouvelle hotline", a-t-elle ajouté.

Parmi les 62 demandes, dans 40% des cas, les proches aidants sont les enfants adultes de la personne aidée, dans 27% des cas le conjoint, et dans 20% le parent d’un enfant malade ou handicapé. Ces personnes proches aidantes soutiennent pour 27% des personnes fragilisées par la vieillesse, et 24% des personnes souffrant de maladie, 22% de démence et 12% de handicap.

Certains cas complexes

Une petite moitié des appelants demandent des informations ponctuelles, souvent relatives aux aides financières ou à une possibilité de répit. Une autre moitié des contacts concernent des demandes plus complexes, telles que par exemple des adultes s’inquiétant pour leurs parents âgés qui s’épuisent dans leur rôle de proches aidants auprès de l’autre parent malade.

Certains proches aidants ont besoin d’un, voire plusieurs entretiens à domicile, parfois couplé à une aide concrète pour effectuer des démarches, ou pour régler une situation complexe avec plusieurs membres d’une famille. Le projet mandaté par la DSAS, avec le soutien de la Loterie romande, a été développé de manière participative par l’association PA-F avec le soutien de 11 organisations fribourgeoises. Pour les situations complexes, l’association PA-F offre la possibilité d’un entretien en face à face, si besoin à domicile et d’un suivi.

ATS
...