Les sauveteurs ont retrouvé les eaux du lac de Neuchâtel

Les bénévoles de la Société de sauvetage de Delley-Portalban-Gletterens ont repris leur activité avec notamment des exercices de pilotage.

Samedi 1er mai, les bénévoles de la société de sauvetage de Delley-Portalban-Gletterens se sont retrouvés pour la reprise de la saison nautique. La société compte une vingtaine de membres, originaires de la région ou provenant de contrées plus éloignées comme Genève ou encore Le Locle.

Des exercices pour la reprise

Les sauveteurs ont réapprivoisé le bateau de sauvetage. Au menu: marche-arrière, manoeuvres et slalom entre des bouées. Cet engin n'est pas comme les autres, il n'a pas d'hélices. La manoeuvre en marche-arrière est inversée par rapport aux autres bateaux. Selon le président de la Société de sauvetage de Delley-Portalban-Gletterens, Cédric Froidevaux, il s'agissait de reprendre les commandes pour ceux qui n'avaient pas navigué pendant tout l'hiver.

Sur la terre ferme, il y avait aussi beaucoup à faire: contrôler la pharmacie, le matériel et s'entraîner à faire des noeuds marins, essentiels pour un sauvetage rapide. "Nous nous entraînons à faire des noeuds marins, parce que quand nous devons remorquer des bateaux, il est primordial de pouvoir les exécuter sans réfléchir", indique Rose-Marie Cuennet, la vice-présidente. La société en a profité pour changer l'ensemble des cordages de son bateau, devenus usés avec le temps.

Pour compléter l'exercice, les sauveteurs ont également revu le fonctionnement du radar.

Interventions dans l'urgence

Les sauveteurs bénévoles de la Broye fribourgeoise sont calés en navigation et sont également formés aux premiers secours. Ils peuvent recevoir une alerte de la police pour secourir des personnes en détresse sur le lac toute l'année, 7 jours sur 7, 24h sur 24h.

Equipé d'une caméra thermique, le bateau de sauvetage est le seul du lac de Neuchâtel à pouvoir repérer des personnes dans la nuit.

Les volontaires sont surtout sollicités pendant les beaux jours, mais pas seulement. La Société de sauvetage a dû intervenir trois fois cet hiver, heureusement, pour des incidents sans gravité.

Sachez que si vous avez une urgence lors d’une sortie sur le lac, il faut appeler le 117, indiquer votre emplacement, la gravité de l’accident, ne pas oublier de mentionner le type de bateau et de donner votre numéro de téléphone.

Pour écouter notre reportage en entier:

RadioFr. / Frapp - Maëlle Robert / Anaïs Rey