Un jeune Vaudois lauréat du Prix Sept du photojournalisme

Gabriel Monnet, 20 ans, a remporté le premier prix du concours pour son récit sur le parcours du Valaisan Sébastien Maillard, brûlé à 92%.

Parmi la vingtaine de projets présentés, le jury présidé par le photographe fribourgeois Bruno Maillard a récompensé le travail de Gabriel Monnet, de Bex, pour son récit intitulé "92%". Celui-ci narre l’histoire de Sébastien Maillard, gravement brûlé sur plus de 90% de son corps à la suite de l'explosion d'un réservoir de camion, survenue en mai 2000. Le Valaisan, qui n'avait que 23 lorsqu'il a été victime de cet accident de travail, a survécu grâce à la thérapie cellulaire.

Le jury a également attribué cette année un deuxième prix. Né en 1996, Théophile Bloudanis est étudiant à l’Université de Neuchâtel à l'Académie du journalisme et des médias (AJM). Il a été récompensé pour un récit autour des installations militaires italiennes de l’île de Leros en Grèce, installations qui datent des années 1930.

Doté de 1500 francs, le prix en est à sa quatrième édition depuis 2017. Il est organisé par Sept.ch, la société éditrice du site de slow journalisme sept.info et du magazine-livre Sept mook à Villars-sur-Glâne. Le concours est ouvert aux photographes âgés de moins de 30 ans, de nationalité helvétique ou basés en Suisse. Les candidatures pour l'édition 2022 du concours sont d'ores et déjà ouvertes. Le dossier devra être envoyé au plus tard le 31 décembre 2021 à concours@sept.info.

ATS / Frapp