Votation pour Bluefactory: JPF fait partie des donateurs

Grâce à une initiative acceptée il y a 3 ans, les Fribourgeois peuvent savoir qui finance les campagnes politiques. Zoom sur Bluefactory.

Le groupe JPF a fait des dons pour un montant total de 12'000 francs au comité de soutien à "Oui à blueFACTORY" dans le cadre de la campagne pour les votations du 13 juin. C'est ce qu'on apprend en consultant les chiffres publiés lundi par l'Etat de Fribourg sur son site internet. Au total, six entreprises, dont JPF, ont fait un don d'au moins 1000 francs. Parmi elles, on trouve l'étude d'avocats Swiss Lawyers, à Fribourg, et Béton Centre à Posieux.

On découvre aussi que ce comité, qui soutient le développement du site, a touché au total 54'500 francs dans cette campagne. Il a dépensé la moitié pour de la communication via les réseaux sociaux ou les médias, l'autre pour des annonces ou des affiches.

Mais si la loi sur la transparence lève le voile sur les gros donateurs, la provenance de la majeure partie de l'argent n'est pas encore connue, car seul les dons de plus de 5'000 francs faits par des personnes privées, et ceux de plus de 1000 francs pour les personnes morales doivent être rendus publics. Sur les 54'500 francs qu'aura coûté cette campagne, seul 21'000 francs entrent dans ce cas de figure.

JPF met la main au-porte monnaie: les explications de son directeur général

En 2019, le groupe JPF avait remporté l'appel d'offres pour le futur bâtiment, le bâtiment B, qui doit voir le jour sur le site de Bluefactory, au centre-ville de Fribourg. Le budget de cette construction se monte à quelque 25 millions de francs.

Alors si le chantier ne se réalise pas cet automne, ceci aura bien sûr un impact sur JPF, mais également sur la cinquantaine de sous-traitants qui pourraient prendre part à cette construction, selon Jacques Pasquier, le directeur général du groupe. Mais l'entrepreneur bullois précise que si le groupe a mis la main au porte-monnaie, pour un montant total de 12'000 francs, ce n'est pas uniquement parce que JPF a des intérêts dans ce chantier.

RadioFr. - Loic Schorderet