La matinale électorale de Claudio Rugo (Parti des Artistes)

Nouvelle campagne électorale pour Claudio Rugo qui se lance cette fois dans la course au Conseil d'Etat.

Il déteint dans le paysage médiatique fribourgeois. Claudio Rugo est un artiste. L'autre fribourgeois au chapeau, âgé de 55 ans, se verrait bien au gouvernement cantonal.

La carrière politique de Claudio Rugo débute vraiment en 2016 lorsqu'il entre au Conseil général de Fribourg. C'est aussi cette année-là qu'il fonde le Parti des Artistes, un parti dont il est le président. Mais son intérêt pour la chose publique remonte à des années. En 1990, il est au Brésil, s'intéresse à Lula, lit les écrits d'hommes politiques de gauche comme Jorge Amado ou Pablo Nerruda. Végétarien comme Gandhi, il se dit à contre-courant.

Son indépendance lui vaut parfois l'ire de ses paires dans le Parlement de la ville de Fribourg. On lui reproche de parler trop longtemps ou encore de proposer beaucoup trop d'amendements. Il se fait sortir de certaines séances.

Ce n'est pas la première fois que ce professeur de guitare est candidat pour l'exécutif cantonal. Il l'avait notamment été en 2018, lors de l'élection complémentaire. Connu pour ces campagnes hautes en couleurs, faites de pancartes avec des cochons ou des singes, Claudio Rugo habite en basse ville de Fribourg. Il se présente comme écologiste, défenseur des minorités et à l'extrême gauche de l'échelle politique.

Claudio Rugo défend deux thématiques pour cette campagne. Il souhaiterait accorder le droit de vote et celui d'éligibilité aux étrangers qui habitent le canton de Fribourg et qui ont un permis. Le président du Parti des Artistes, veut aussi que les locataires puissent déduire fiscalement 50% de leur loyer.

RadioFr. - Vincent Dousse