Une Fribourgeoise construit des terrains de foot en Tanzanie

Son objectif: favoriser l'accès au sport pour les jeunes de la deuxième plus grande ville du pays. Deux centres ont déjà été construits.

Un ballon de football pour 60 personnes, ce n'est pas toujours simple à partager. En Tanzanie, dans la ville de Mwanza, la deuxième plus grande métropole du pays, certains jeunes n'ont pas la possibilité de faire du sport. Tout simplement parce que les infrastructures, ou même les balles, manquent. 

Une Glânoise, Estelle Brühlart, en a fait son combat. Après un premier voyage en Tanzanie en 2015, la Fribourgeoise de 30 ans est aujourd'hui installée là-bas. Elle y a fondé une ONG pour promouvoir l'accès au sport.

Deux centres, comprenant des terrains de football, de volleyball, de basketball ou encore de netball ont déjà été créés. Un troisième est en projet. Mais ce n'est que le début, car l'idée, c'est de construire à terme des terrains de sport dans chaque quartier de cette ville de plusieurs millions d'habitants. 

"Les enfants n'ont pas la guitare, le piano, la natation ou encore la PlayStation pour jouer après l'école", explique Estelle Brühlart. "Tout ce qu'ils ont comme loisir, c'est d'aller faire du sport. Et la plupart du temps, il n'y a que le football."

Ecouter l'interview complet:

Une course à pied caritative est organisée ce dimanche à Romont. Les fonds récoltés, par l'association "Ma Balle - Ta Balle" permettront de construire un troisième centre, qui pourra être chaque jour utilisé par 1500 jeunes.

  

RadioFr. - Loic Schorderet