La matinale électorale de Loris Grandjean (Vert'libéraux)

A 28 ans, l'actuel président de l'association fribourgeoise des psychologues brigue pour la première fois un siège au Conseil d'Etat.

Loris Grandjean veut mieux représenter la diversité de la société fribourgeoise au sein du Conseil d'Etat. Sous les couleurs des Vert'libéraux, il brigue pour la première fois un siège au gouvernement, cet automne. "Avec tout le respect que j'ai pour les ministres en place, il faut quand même reconnaître qu'il y a une certaine homogénéité dans les profils et les parcours de vie", a regretté Loris Grandjean mercredi matin lors de son passage sur RadioFr.

Au niveau professionnel, Loris Grandjean est psychologue, président depuis deux ans de l’Association fribourgeoise des psychologues. Les études ne sont pas totalement terminées pour le candidat des Vert'libéraux, puisqu'il jongle entre la réalisation de son doctorat en psychologie au CHUV à Lausanne et une formation post grade de psychothérapeute à l’Université de Berne.

Profil jeune et atypique

Au niveau privé, Loris Grandjean habite en colocation en ville de Fribourg, mais a passé son enfance et adolescence à Riaz en Gruyère où il commence à s'intéresser à la politique. En 2014, le oui des Suisses à l’initiative de l'UDC contre l’immigration de masse lui provoque un déclic. Il rejoint alors le parti vert’libéral, puis en 2016, il est à l'origine de la création des Jeunes vert’libéraux fribourgeois; une section qu'il a présidée jusqu'à l'année dernière. Il a été aussi, parallèlement, vice-président du parti. Aujourd'hui, il fait campagne aux côtés de sa colistière Irene Bernhard.

À 28 ans, Loris Grandjean ne dispose actuellement d'aucun mandat politique et se présente dans cette campagne comme un candidat ouvertement homosexuel. Un argument de campagne qui lui tient particulièrement  à cœur. "Je veux ainsi représenter une grande partie de la société ", répète-t-il. Il se présente aussi comme un fan de musique métal, de jeux vidéos, et de films d’horreur.

Les candidats au Conseil d'Etat doivent également répondre à une question posée par les électeurs de demain, en l’occurrence, les élèves de 8h de Vuisternens-devant-Romont. "Faut-il interdire l'utilisation de pesticides dans l’agriculture", demande Guillaume. Ecoutez la réponse de Loris Grandjean:

Radio Fribourg accueille chaque jour un-e candidat-e au Conseil d'Etat fribourgeois (la liste complète). Une matinale spéciale à suivre jusqu'au 27 octobre.

RadioFr. - Mehdi Piccand